Google+

Index des auteurs

samedi 15 juillet 2017

Journal de bord #4 : mars 2017 (#shame)

❢ Bon, on ne change pas une équipe qui marche, et moi avec le retard de publication, ça fait un. Donc! Je prends le clavier aujourd'hui pour faire le bilan de mes lectures de mars 2017. Peut-être vas-tu penser que tout ça n'est que péremption, dépassement, vieilleries et autres poussiérations... SAUF QUE! Mars a été vraiment un chouette mois de lecture -en ce qui me concerne j'entends. En mars, j'ai été à la foire du livre de Bruxelles, j'y ai rencontré une super auteur, j'ai acheté sa première publication -lue dans la foulée- et je me suis ruée sur sa sortie du moment. Je n'ai évidemment pas encore pris la peine d'en parler particulièrement, mais je vais... je vais. Bref, je ne vais pas te tenir la grappe plus longtemps, parce qu'on n'a pas que ça à faire non plus et je vais entrer dans le vif du sujet.


MARS 2017


❢ Loin de moi l'idée d'entrer dans des comptes d'apothicaire, mais on va quand même faire un petit récap :

Pile à lire : 391 (+4) (+9-5)
Lus : 1012 (+5)
Grand concours de l'année : on est plus ou moins bon ou pas


Voilà pour l'essentiel. Côté lecture, ça a donné ça :

Le Prophète blanc, Robin Hobb. Retour dans l'univers de Castelcerf, Fritz et compagnie. Premier tome du deuxième cycle de l'Assassin Royal -ou le tome 7. Deux ans déjà que j'ai fini la série intermédiaire, Les aventuriers de la mer, et je brûlais de reprendre la série. Je n'ai pas été déçue une seconde. Quinze ans après la fin du premier cycle et la vie a suivi son cours. Ce tome s'inscrit un peu comme une mise en jambe. On se réapproprie le monde, on resitue les personnages, les événements passés, les situations présentes et on repart sur une nouvelle intrigue. Un tome qui évidemment ouvre l’appétit pour la suite. Perso, c'est une nouvelle confirmation de la place que Robin Hobb dans mon panthéon des auteurs. 4 rocks, chez J'ai Lu.



Ce délicieux Dexter, Jeff Lindsay. Tome 5 de la saga qui a rencontré son vif succès sur le petit écran. Lu à 4 yeux, en compagne de ma binômette Acr0, ce livre ne me laissera pas un souvenir impérissable. Ca se lit, mais il ne faut pas non plus s'attendre à un truc d'exceptionnel. Je continue pour le côté sympa de nos Lecture Communes, puis bon, j'ai quand même envie de savoir comment se termine la série papier. Puis ici, c'était aussi une LC dans le cadre de notre défi mensuel.  La chronique complète. 2 rocks, chez Points.





Gaffes à gogo, Franquin. Je continue mon retour aux sources avec la (re)lecture du deuxième tome des aventures du fameux Gaston Lagaffe. Une lecture qui reste toujours aussi drôle et distrayante. Je ne compte donc pas m'arrêter en si bon chemin. 4 rocks, chez Dupuis.


Block 46, Johanna Gustawsson. C'est là qu'on entre dans le lourd. MA découverte du mois de mars, voire de l'année 2017 -allez, pour le moment on va dire, histoire de laisser une chance aux autres. Déjà lorgné lors de la Foire du Livre 2016, j'ai vraiment craqué cette année pour ce livre. Evidemment, quand on se rend à une rencontre entre l'auteur et un -vil tentateur- chroniqueur qui a également vraiment adhéré, c'est juste un carnage pulsionnel. Johanna Gustawsson est française et vit à Londres avec son mari suédois. Elle met en scène le duo Emily Roy, profileuse, et Alexis Castells, écrivain, dans une intrigue palpitante qui nous baladera entre l'Angleterre et la Suède, avec pour toile de fond un contexte historique prégnant et intense. Block 46, prends ses racines dans le camp de Bucchenwald en 1944. Malgré un sujet grave et violent, Johanna ne se complaît pas dans des descriptions choquantes gratuites. Bien documentée, elle s'en tiendra aux faits de manière objective. L'ambiance nordique fait évidemment penser à Camilla Lackberg -auteur que Johanna Gustawsson apprécie également. Mais j'ajouterai que Camilla a intérêt a s'accrocher à sa culotte parce que Johanna is in da place! 5 rocks, chez Milady.

Mör, Johanna Gustawsson. La présence de Gustawsson à la foire 2017 rimait également avec la sortie de son deuxième opus mettant en scène le duo Roy & Castells. Perso, après avoir englouti le premier en quelques jours, je me suis ruée sur ce Mör et j'en ai retiré beaucoup de délectation. Elle conserve le schéma d'alternance entre une intrigue historique -réelle- et son intrigue contemporaine; et pour Mör, c'est au cas de Jack l'Eventreur qu'elle s'attaque. Je suis vraiment fan. Elle a vraiment une plume très agréable à lire. On sent vraiment le travail de recherche effectué en amont de l'écriture. Ses personnages sont attachants et leur évolution est aussi palpitante à suivre que le déroulement de l'intrigue. C'est cru, mais pas sale ni dégoûtant. C'est violent, mais toujours bien ancré dans le réel. Elle adopte un très bon rythme entre les deux parties de son récits (le passé et le présent), ce qui rend impossible de lâcher le livre. Si vous êtes fan de polar -qui plus est de polar à la nordique- et que vous n'avez pas encore découvert Johanna Gustawsson... Ruez-vous... ce sont des petites perles de lecture. 5 rocks, chez Bragelonne.



❢ Sur ce, je vous laisse ici et j'espère vous avoir bien teasé avec Block 46 et Mör. Je reviendrai dessus plus en détail dans un article consacré rien que pour eux, car ils le valent bien.


Moments Bonux


Clique là-bas pour retrouver mes notes de lecture :
sur les livres de Robin Hobb
sur la saga Dexter



4 commentaires:

  1. Ah nous sommes raccord pour parler de notre mois de mars en juillet :)
    "péremption, dépassement, vieilleries et autres poussiérations" tu n'es pas très gentille avec toi-même :P
    Ah, moi aussi cela me tente de reprendre L'assassin royal, mais c'est vrai pour toutes les autres séries. Conclusion : il nous faut des herues en plus pour lire.
    Héhé, mêmes impressions pour Dexter ; même si j'aime aussi beaucoup le protagoniste.
    Bam, 5 rocks pour Johanna Gustawsson, c'est du beau :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah mais Gustawsson est mon coup de coeur 2017 là!
      En plus c'est une auteur adorable. Ses récits sont super prenant et forts documentés toussa... franchement franchement! Je kiffe!

      Ahah, mais il faut se botter le cul un peu de temps en temps...
      ok, je botterai le cul de ma procrastination de main AHAHAH :-)
      (on se sent moins seule du coup... allez, go pour avril!)

      Supprimer
  2. "Lus : 1012 (+5)" -> Gniiif, 1012 depuis combien de temps O_O ?

    Comme je dis toujours, mieux vaut en retard que jamais :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai commencé à encoder dans goodreads en 2008, mais évidemment ça reprend les lectures de tous les livres encodés, donc des trucs aussi bien avant 2008...
      donc wais, ça en jette, mais bon, ça ne date pas non plus d'hier :-)(je pense que j'ai réussi à dater, grâce au carbone 14... depuis 1993 -héhé merci le carnet de lecture hein!)

      Supprimer