Google+

mardi 17 avril 2018

Défi ValériAcr0 #6.2 : La sélection d'avril

Hiiihaaa! Ode à la ténacité! Le rideau tombe sur le 5è cycle de notre défi mensuel, et on est total aux taquets pour ce 6è round! Il y a une paye donc, avec Acr0, on décidait de se lancer dans un petit jeu alliant surprise et dégommage de Pile A Lire (aka PAL). Pour les deux du fond qui n'ont RIEN suivi, petit rappel : chaque mois, on va pêcher dans la PAL de l'autre pour en dénicher une lecture. On a le mois courant pour lire le livre choisi et jusqu'au 5 du mois suivant pour poster une chronique à son sujet. Malgré les quelques misérables jokers dont nous disposions pour pallier à d'éventuels ratés, c'était déjà sport. Très sport! Mais on a décidé de pimenter encore plus le jeu en instaurant un système de gages -wais, wais, la torture, la souffrance, on aime ça, nous.

THE NEW RULES!!!

  1. Les gages remplacent l’utilisation du joker → Les fails sont “sanctionnés” par un gage.
  2. La réserve de joker passe de 6 à…… 3.
  3. Le joker peut être utilisé pour éviter un gage.
  4. Une liste de gages a été établie et chacune lui a donné un "poids" (S, M, XXXL).
  5. Pas d’auto-gage. La binômette choisit le gage de sa partenaire et de la faire souffrir un peu, beaucoup ou passionnément.
  6. Possibilité de racheter 1 joker avec un gage -wais zarbi, mais psychologiquement ça rassure.
  7. Un même gage peut-être utilisé plusieurs fois

READY FOR THE PARTY FUN?!


What happens in march?

❢ En mars, on commençait une nouvelle année de défi. Nouvelle année et nouvelles règles, avec l'apparition des gages!! Quasi-EXIT les jokers -on en garde vraiment pour la forme- on met de l'enjeu et du fun. Tu perds, t'as un gage -gniarc gniarc. Pour ce premier mois de printemps, il était dans l'idée de fêter le retour des boutons et des plantations. Naan j'déconne. Par contre, le choix que j'ai effectué pour ma binôme est assez bien inspiré du vert : L'appel de Chtulhu de HP Lovecraft, illustré par François Baranger. Elle l'a lu, en a parlé et m'a poussé à la consommation -le livre était dans ma wishlist depuis la fin de l'année dernière, mais pas une âme ne s'est ruée dessus pour me l'offrir :-), en gros dans les trois jours, je me l'offrais :-))
De son côté, Acr0 m'envoyait frissonner entre le fin fond de la Fance et le Bayou de Louisiane. Je suis ton ombre de Morgane Caussarieu avait rejoint ma Pile A Lire en février. Il me tentait depuis des lunes, quand je l'ai vu sur le stand des Indés de l'Imaginaire à la Foire du Livre de BXL, je n'ai pas hésité.


NEEEEEXXT!

❢ En avril, on ne se découvre pas d'un fil. On se donne à fond dans nos choix et on balance du lourd! -non mais tu le vois le teasing là!?! Quand je relis le mail que je lui ai envoyé, le justificatif de mon choix est complètement à l'ouest... Je l'ai choisi parce que le titre était écrit en jaune et que c'est la couleurs des jonquilles... quelle inspiration! Ce choix, lui permettait de mettre en route une série, et donc la faire avancer dans son défi fin de série. Le warrior qu'elle est a même envisagé de bouffer les trois tomes sur le mois -techniquement, c'est complètement faisable, plus difficile pour celui qui aime bien un peu picorer et de varier les plaisirs. Connaissant sa ténacité... on verra ça d'ici quelques semaines!

Les lames du Cardinal, tome 1
de Pierre Pevel




❢ Sa réaction à chaud : 

Ahahah :D J'ai vraiment cru que tu allais choisir le roman de Stefan Platteau :D
C'est un gros challenge car je souhaitais lire la trilogie d'une traite pour la chroniquer dans son entièreté. Je vais donc voir si c'est jouable de lire 1215 pages dans le mois !
L'avantage c'est qu'elle patiente depuis juin 2014 dans ma PAL, donc cela me permettrait de dépoussiérer ces reliques

❢ Voilà, c'est presque tout pour le moment. Une dernière chose, avant que tu ne coupes ton navigateur pour aller voir là-bas si j'y suis, c'est évidemment de suivre le petit chemin entre les cerisiers du japon pour aller découvrir ce qu'Acr0 m'a choisi pour le mois d'avril. Et c'est..... par là!




jeudi 5 avril 2018

Je suis ton ombre - Morgane Caussarieu

Titre : Je suis ton ombre
Auteur : Morgane Caussarieu
MNEMOS - mai 2016
352 p.









Un résumé dans ton thé?


❢ Poil de Carotte vit avec son père handicapé dans une vieille ferme délabrée du sud-ouest de la France. A l'école, il est en échec. Et il a peu d'ami. Il y a bien le "gros David", dont il profite un peu du confort de vie, et avec qui il est surtout le souffre-douleur des autres. Les caïds, il les envie. Il aimerait intégrer cette bande. Sa vie va prendre un tournant après sa rencontre avec un étrange chat noir. Ce dernier va l'amener à découvrir un carnet dont il va entamer la lecture avec avidité... à ses risques et périls.


Et mon avis, je te le trempe?


❢ Mille ans après la guerre, je découvre enfin ce roman de Morgane Caussarieu. J'en reste assez scotchée. De fait, c'est une bonne claque. L'auteur plante son décor dans une ambiance plutôt malsaine, et nous donne à voir un bout de la misérable vie de Poil de Carotte. Une vie qui ne respire vraiment pas le bonheur, ni la propreté. On est clairement dans crasse et tristesse. 
Le début de l'histoire ne laisse pas présumer de la tournure des événements. On fait connaissance avec les personnages, l'atmosphère, les relations humaines, les états d'âme, etc. C'est très sombre et le récit fait naître rapidement une foule d'émotions -enfin du moins en ce qui me concerne. Malaise. Le ton utilisé par l'auteur est assez cru et sec. Elle prend le parti de donner voix au gamin avec son "vrai parler" à lui. Il faut le temps de s'adapter au début, mais une fois qu'on prend le pli... hop on n'en est que plus immergé.

❢ La découverte du carnet fait entrer une nouvelle dimension dans le récit -comme la rencontre avec le chat en quelque sorte- à savoir tout son côté fantastique. Cet élément inscrit également un nouveau récit dans le récit, et au fil des pages, l'auteur alterne entre les deux, tissant des liens de plus en plus serrés. Cette nouvelle intrigue nous transporte 300 ans en arrière, en plein dans le Bayou de la Louisiane, aux côtés de jumeaux (ex-siamois). Violence, esclavagisme, torture et esprits dérangés, ce décor de la Nouvelle-Orléans est également un terrain propice pour y faire entrer une histoire de vampire. Point alerte! Vous ne trouverez pas ici de vampire brillant et gentillet. On est dans le malsain et la violence j'ai dit. Du côté français, elle n'épargne pas non plus le lecteur, avec des scènes d'une violence terrible, tant sur le plan physique que moral.

❢ En bref, dans un décor glauque et nauséabond, Morgane Caussarieu entremêle deux intrigues qui en soi sont terriblement parallèles. D'un côté, celle d'un pauvre gamin du fin fond de la France, amputé d'une partie de lui-même, perdu et abandonné "sentimentalement", à la recherche d'une construction de soi et d'une vie plus douce. De l'autre, celle de deux enfants très liés, qui connaissent également une part de rejet, vivant aussi dans une certaine crasse et attirés par les sirènes d'un quotidien meilleur. Mais de toutes parts, la violence et les atrocités entachent leurs recherches d'amour et d'attention. Des recherches qui les conduisent à des événements irréparables. J'ai trouvé la plume de Morgane Caussarieu très dure, abrupte, sèche, mais en même temps, elle inonde ses pages de mots faisant naître un tas d'émotions. En gros, j'ai kiffé grave!  

❢ J'en profite pour prévenir les âmes sensibles... si vous êtes trop sensibles, ce livre n'est pas fait pour vous. Âmes tout-court, vous aimez être bousculés, mis à mal et émotionnés -en bien comme en mal- filez vite dans le coeur de ce livre. Lassés des histoires de vampires-tombeurs-de-ces-dames, Je suis ton ombre ravira ton petit coeur de lecteur.


Moment BONUX
❢ Bien d'autres en ont parlé avant moi, et ça serait dommage de ne pas aller voir ce qu'ils en pensent.
blackwolfAcr0Lhisbei.... entre autres


Moment SOUVENANCE
❢ Un livre acquis lors de la Foire du Livre de Bruxelles, et qui n'aura pas fait long feu dans ma Pile A Lire, car sélectionné par my partner in crime mensuel #defiValeriAcr0.


mercredi 28 mars 2018

Défi ValériAcr0 #6.1 - La sélection de mars 2018

Hiiihaaa! Ode à la ténacité! Le rideau tombe sur le 5è cycle de notre défi mensuel, et on est total aux taquets pour ce 6è round! Il y a une paye donc, avec Acr0, on décidait de se lancer dans un petit jeu alliant surprise et dégommage de Pile A Lire (aka PAL). Pour les deux du fond qui n'ont RIEN suivi, petit rappel : chaque mois, on va pêcher dans la PAL de l'autre pour en dénicher une lecture. On a le mois courant pour lire le livre choisi et jusqu'au 5 du mois suivant pour poster une chronique à son sujet. Malgré les quelques misérables jokers dont nous disposions pour pallier à d'éventuels ratés, c'était déjà sport. Très sport! Mais on a décidé de pimenter encore plus le jeu en instaurant un système de gages -wais, wais, la torture, la souffrance, on aime ça, nous. 

WELCOME NEW RULES!!!

  1. Les gages remplacent l’utilisation du joker → Les fails sont “sanctionnés” par un gage.
  2. La réserve de joker passe de 6 à…… 3.
  3. Le joker peut être utilisé pour éviter un gage.
  4. Une liste de gages a été établie et chacune lui a donné un "poids" (S, M, XXXL).
  5. Pas d’auto-gage. La binômette choisit le gage de sa partenaire et de la faire souffrir un peu, beaucoup ou passionnément.
  6. Possibilité de racheter 1 joker avec un gage -wais zarbi, mais psychologiquement ça rassure.
  7. Un même gage peut-être utilisé plusieurs fois

READY FOR THE PARTY FUN?!


Moment rétroviseur.... Février 2018 et la fin du 5è tour

❢ En février, Acro m'avait choisi un livre qu'elle m'avait judicieusement offert l'année précédente pour mon sweet birthday. Grâce à elle, je découvrais le petit monde de Murakami à travers une nouvelle pour le moins weird : L'étrange bibliothèque. Je n'en ai fait qu'une bouchée et j'ai plutôt apprécié le voyage. De mon côté, j'avais prisé dans sa maigre pile -wais, wais, elle frise les 27 livres, c'est une horreur, à croire qu'elle se guérit de son addiction à l'accumulation- un livre avec du zombie dans le dedans. Je sais qu'elle aime ça. Sauf que là, ça a autant fait d'étincelle que le cerveau d'un mort-vivant... Malgré une couverture aguichante, La contre nature des choses de Tony Burgess n'a pas fait mouche.


Moment méga rétroviseur... 2018 en un clic


❢ Et donc, suivre ce défi, c'est aussi tenir un journal de bord de nos choix et lectures. Il y a donc une page dédiée aux archives et vieilles baudruches... tu peux y accéder par ici -Okay le récap de l'année 5 (2017) n'est pas encore mis à jour... mais ça ne saurait tarder... stay tuned.

Il faut aller de l'avant aussi...

❢ Avec un léger retard par rapport à nos habitudes de postage, voici enfin le choix effectué pour le mois de mars, à savoir le choix #6.1 ou #60. Tu comprendras bien que cette nouvelle organisation a évidemment aidé à nous mettre à la bourre, mais ce n'est vraiment pas grave, parce qu'on y est!

❢ Donc! En mars, pour fêter le retour des petits bourgeons, des petites fleurs et du soleil OOOhOOOh!!!  Rallongement des jours jusqu'à l'apogée! Danse du soleil.... quoique je suis fan de l'hiver moi :-) Il est encore tôt pour sortir ses petons, maiiiiis ça ne va pas tarder. 
Qui dit petons, dit orteils. Qui dit orteils, dit.......

L'appel de Cthulhu (illustré) de H.P. LOVECRAFT & François BARANGER



❢ Son degré d'heureusitude face à ce choix.... (un livre qui me tente super beaucoup aussi d'ailleurs).

C’est l’ultime livre arrivé en 2017 qu’il me reste à découvrir. Donc c’est chouette.


❢ Merci de m'avoir lu jusqu'au bout en tout cas. C'est vraiment sympa! Avant de retourner à tes occupations, tu te doutes qu'Acr0lyn m'a aussi choisi un titre pour le mois de mars. Une fête pour cette nouvelle année de défis qui commence. Je sais que t'es hyper curieux et que tu as envie de savoir ce que j'ai lu en mars... alors suis les papillons... clique, clique, clique....



dimanche 4 mars 2018

L'étrange bibliothèque - Haruki Murakami


Titre : L'étrange bibliothèque
Auteur : Haruki Murakami
10/18 - Novembre 2016
80p.







Un petit résumé avec votre thé?


❢ Un jeune garçon se rend à la bibliothèque pour ramener des livres. Il fait part de son souhait d'en réemprunter un autre. Avant qu'il n'ait pu évoquer le sujet, la bibliothécaire lui indique un escalier à prendre et une porte où s'adresser. Un peu étonné, il suit ses indications, et se retrouve face à face avec un personnage un peu étrange. Il va également le suivre...


Et mon avis, je vous l'trempe?

❢ Je découvre Murakami avec cette nouvelle. J'ai reçu ce livre d'Acr0 l'année dernière, et vu que je ne l'avais pas encore lu... Elle a profité de notre défi pour me faire mettre la main dessus -ceci dit, il n'était pas bien loin, je projetai déjà depuis plusieurs semaines de lui faire son sort à celui-là. J'en ai souvent entendu beaucoup de bien- de Murakami- sans avoir encore testé moi-même.

❢ L'Etrange Bibliothèque est une nouvelle plutôt étrange. A travers une plume toute simple, Murakami nous plonge dans une histoire qui a tout du conte. Dès le départ, on sent que l'ambiance est un peu bizarre. Il y a comme un malaise, que l'on repousse en le mettant sur le compte de l'inconnu -habitué des lieux, le héros rencontre pour la première fois cette bibliothécaire...- Un malaise qui va aller en grandissant au fur et à mesure de l'avancée du récit. Des personnages aux situations, tout est curieux.

❢ J'ai apprécié cette découverte, et je serais curieuse d'en lire un autre -je dois avoir les amants du spoutnik dans ma Pile. Le risque est de tomber dans un univers complètement métaphorique, ou d'être hermétique au style, sur une plus grande longueur. J'y ai trouvé ce côté mystérieux que j'aime assez quand je  me plonge dans une oeuvre japonaise, que ça soit un manga, un film ou autre...
Mystérieux dans le sens où je ne connais pas beaucoup cette culture, et qu'elle se différencie beaucoup de la mienne. J'allais dire qu'il y avait souvent une certaine réserve, mais ça peut aussi être contrebalancé par un "excès excessif " - t'y vas à fond, on va pas s'encombrer des chichis.

❢ Est-ce que tu vois ce que je veux dire? D'un côté tu peux avoir une histoire poétique qui va te relater des évènements terribles; d'un autre tu vas avoir du Battle Royal "âmes sensibles s'abstenir". Et pourtant, chacun à sa façon transmet des émotions, un message, une critique...
Tout ça pour dire... pour autant que je sois réceptive au récit, sans être à fond-Japon, je trouve que cette littérature -autant les mots que les bulles- a vraiment des caractéristiques propres qui me font voyager. C'est vraiment différent du style "occidental" -wais, bon enfin, c'est comme pour tout, c'est lié à la culture, blablabla, et on n'a pas les mêmes "fonctionnements" sociaux... et c'est ça qui est vraiment sympa à découvrir.

❢ Mention spéciale pour l'édition qui est superbement illustrée par Kat Menschik, une illustratrice allemande. Les dessins soutiennent le récit d'une belle manière. Réalisés en nuances de gris, ils ont de temps en temps une touche de rouge... On notera aussi les repères sélectifs sur ces images, qui leur apportent également une deuxième lecture. Je pense vraiment que sans les images, le récit ne m'aurait peut-être pas autant attiré.




❢ En gros, L'étrange bibliothèque est, pour moi, un bon bon amuse-bouche pour découvrir l'univers d'Haruki Murakami. Il m'a donné envie d'aller voir plus loin et de découvrir un roman de cet auteur. AH! ça tombe bien, j'en ai un en Pile à Lire. Donc, reste plus qu'à me plonger dedans pour découvrir une autre facette. Le style de l'auteur est plutôt agréable. Une plume simple et efficace, un ton léger qui ne manquera pas de laisser son ambiance nous submerger. Au départ d'une situation réelle, on s'engouffre dans un récit tendant vers le fantastique, la réalisme magique. Un très beau travail d'édition a été effectué sur toute la maquette de ce livre, cela va de la couverture aux illustrations du texte. Un travail qui apporte beaucoup au récit. Bref un bel objet!
Affaire à suivre.


vendredi 16 février 2018

Mr Mercedes - Stephen King

Titre : Mr Mercedes (Trilogie Bill Hodges #1)
Auteur : Stephen King
Le Livre de poche - Septembre 2016 (VO : 2014)
672p.





Un petit résumé avec votre thé?

❢ Midwest, 2009. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue devant un salon de l’emploi. Soudain, une Mercedes fonce sur la foule, laissant huit morts et quinze blessés dans son sillage. Le chauffard, lui, a disparu dans la brume, sans laisser de traces. Un an plus tard, Bill Hodges, flic à la retraite qui n’a pas su résoudre l’affaire, reste obsédé par ce massacre. Une lettre du « tueur à la Mercedes » va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent.


Et mon avis, je vous l'trempe?

❢ Flash-back sur un livre lu en avril 2017 que j'ai vraiment apprécié. Tellement apprécié -avec Block 46 et Mör de Johana Gustawsson lus dans la foulée- que ça a mis la barre assez haut dans mon échelle de satisfaction pour l'année. J'ai eu un peu plus dur avec certains bouquins suite à ces 3 là. Bref!

❢ Avec Mr Mercedes, Stephen King s'éloigne du style fantastique/horreur pour nous plonger dans un récit policier/thriller. Un tueur fou qui s'évapore dans la nature, un flic à la retraite dépité par la non-résolution de cette affaire, une lettre qui va les lier à nouveau... il n'en faut pas plus pour faire prendre le houmous-ça change de la mayo. Je crois que j'ai tout aimé dans ce livre. J'ai adhéré au style et au ton du récit. Je me suis attachée aux personnages. J'ai été complètement happée par l'intrigue -et de fait, je l'ai rapidement dévoré.

❢ Le style, le ton. Stephen King est un super conteur. Il peut détailler ou digresser, je trouve qu'on ne s'ennuie pas, en général -j'avoue je suis fan, mais c'est vrai que j'ai eu du mal avec les Tommyknockers, justement parce qu'il m'a perdue quelque part à un moment donné. Dans ce livre, j'ai trouvé que tout était "fluide", pas de longueur inutile. Il avance bien dans l'intrigue, s'attarde sur certains passages pour agrémenter le décor, mais sans devenir bavard. Maintenant, je me doute que mon ressenti est raccord avec ma perceptions des personnages.

❢ Les personnages. Bill Hodges est la caricature du flic retraité borderline. Pétri de regrets par rapport au drame de la foire à l'emploi, il dort mal, ne digère pas son retrait de la vie professionnelle. Sans famille, ni attache -à l'exception de son jeune voisin qui s'occupe de son jardin- il pose des regards un peu trop intenses sur le flingue planqué pas loin. Le vilain, aka Brady, avec qui on fait rapidement connaissance, est un vrai beau vilain bien détraqué du bulbe. Aux abords, il y a le voisin, un jeune homme bien sous tout rapport, léger et sympathique; la sœur de la propriétaire de la Merco; et surtout la mère de Brady -les chiens ne font pas des chats-, entre autres. Le tableau ne semble peut-être pas original, mais les personnalités apportent chacune leur pierre à l'édifice.

❢ L'intrigue. Pour moi, elle tient la route -Ahahah Mercedes, route,.... okay je sors. Le fait de savoir, déjà à l'avance, qu'il s'agit du premier tome d'une trilogie accentue aussi l'attrait. Maintenant, Mr Mercedes peut très bien être lu seul. Il a un début et une fin. Stephen King tisse sa toile autour de la construction de ses personnages, met en place ses éléments et nous mène par le bout du nez. Dès le début on fait la connaissance avec le tueur, et toute l'intrigue réside dans le jeu du chat et de la souris entre ce dernier et Hodges.

❢ En bref, plutôt fan du King à la base, j'ai vraiment apprécié son récit policier. Je ne me suis pas ruée dessus dès sa sortie, mais de ce que j'en entendais/lisais, ça me donnait envie de me plonger dedans. Je n'ai pas été déçue du voyage. J'ai accroché au "couple à trois" personnages/style/intrigue, faisant défiler les pages assez rapidement. Une fois le livre refermé, c'est le manque qui s'installe et l'envie de lire la suite... ce qui est bon signe il me semble. Pour ma part, il a accompli sa mission : m’entraîner dans sa spirale, me faire adhérer à ses décors, faire vibrer ma corde curieuse et me donner envie de lire la suite. Un bon polar qui sort de la plume d'un bon conteur.

Moment Bonux 
❢ On en parle aussi là : Lectrice hérétique